« Radyo Siwèl » est une plongée musicale et historique dans les racines de la chanteuse. La première voix qu’elle entend sur un tourne-disque est celle de Martha Jean-Claude, qui chante depuis Cuba, des chansons datant d’une ère moins connue de l’histoire haïtienne – celle de l’Occupation américaine de 1914-1935. En grattant un peu, elle apprend que Martha emprunte ces chants à Emerante de Pradines et son père Kandjo, ainsi que des musiciens classiques Frantz Casséus et Ludovic Lamothe. Ceux-ci ont contribué à l’établissement d’un riche répertoire de musiques folkloriques revendiquant le retour à l’indépendance du pays.

Avec son timbre de voix unique, juvénile et sensuel à la fois, Mélissa Laveaux nous rappelle au CMCL de Gap que la musique est un symbole de résistance pour les colonisées, un cri de ralliement, un moyen d’exister. Elle nous fait découvrir à travers sa musique un petit pays à l’histoire complexe et à l’identité musicale plurielle, entre esclavagisme colonial, culture vaudou et mélanges ethniques. playlist France Inter, Radio Nova, Sélection FIP « Soul pop haute couture » Libération « C’est beau, relevé, sentimental ou euphorique, exotique sans cliché, bref réussi » Rolling Stones « Une chanteuse au feeling dingue […] toujours plus singulière, toujours plus irrésistible » Télérama ffff « Un bijou de folk chaloupé et lumineux » ELLE.

Organisateur